Boycott version 39

Sephora Boycott 1939 style - zoomC’est avec exaspération et colère que j’écris aujourd’hui. Je n’ai pas l’habitude de comparer la situation avec l’Allemagne nazie, ni de bafouer la mémoire en appelant au nazisme à la moindre démonstration de haine. Mais pourtant aujourd’hui je vais faire mon point Godwin dès le début, et on en sera débarrassé. En voyant cette image, je ne peux pas m’empêcher de penser aux images de ces vitrines vandalisés, que j’ai pu voir lors de mon enfance, et dont la nuit de cristal fut le point culminant.

Nuit cristal zoom out

Ce n’est pas la première fois et les exemples de vandalisation sont hélas trop nombreux pour être énumérés. Des croix gammées sur les plaques des médecins, des cimetières saccagés, des boutiques vandalisées font partie de la routine des juifs de France; France qui ne prend même plus la peine d’être scandalisée. Le dernier témoignage lâche de cette haine le plus médiatisé est celui du vagin de la reine d’Anish Kapoor à Versailles . Ces images me restent insupportables et l’indignation doit persister. Je suis d’autant plus indignée que ces marquages ne s’attaquent pas à un commerce juif, mais simplement à un commerce en affaire avec l’état juif.

Un décalage de la haine s’opère et on ne hait plus simplement  le juif, mais ceux qui les fréquentent. Ce décalage est devenu possible, en partie, par la montée des mouvements comme le BDS, qui tentent de déguiser leur antisémitisme en étant contre Israel. Je n’irai pas jusqu’à accuser sans preuve le mouvement ou ses partisans, mais le choix de la couleur orange (couleur du logo BDS) n’est pas anodin. Au mieux, il est inconscient et prouve le lien étroit entre ce mouvement et les déferlantes de haine anti-israéliennes et anti-juives. Au pire, il est volontaire, recherché et constitue une provocation supplémentaire à laquelle nous devrons répondre de la manière la plus forte.

Je l’ai déjà cité mais cette phrase résonne en moi chaque fois que je suis témoin de l’indifférence: “Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire” Einstein, 1934

Sephora Boycott 1939 style

Advertisements