Exemplarité vs Antisionisme

Alors que l’ONU a déjà présenté 5 condamnations anti-israélienne cette année, un débat divise la classe politique de l’état hébreu. Un soldat de la brigade Kfir a abbattu un assaillant alors qu’il était à terre, après avoir réalisé qu’il n’était pas totalement neutralisé.
Si en tant que défenseur et combattants de l’antisémitisme dans toutes ses formes, je ne peux que soutenir ce soldat, qu’il y ait une erreur de jugement ou non ; ce n’est pas le sujet de ma réflexion.
Comment qualifieriez vous un pays qui se divise pour savoir si un terroriste mérite d’être neutralisé lorsqu’il passe à l’acte ?
L’armée israélienne est sans cesse attaquée par nos médias, alors que la morale y est au cœur, et qu’elle  cherche l’exemplarité en continu. Nous assistons là à un exemple type de la vitalité de la démocratie et l’exemplarité israélienne. Connaitre sa culpabilité sera l’affaire de l’enquête militaire, et jusqu’à la délibération il est présumé innocent, et même sauveur de vie. Aucune autre démocratie ne recherche autant l’exemplarité et n’inculque une si grande morale à ses soldats.
Y-a-t-il eu un débat politique pour déterminer la bienveillance de la police lors de l’assassinat en France d’un faux-kamikaze armé d’un hachoir devant le commissariat du 18ème ?
Un terroriste a essayé de tuer, a été neutralisé. Ici, et la bas. Un défenseur du peuple juif risquant sa vie est aujourd’hui attaqué pour savoir si le degré de légitime défense utilisé était justifié. Et nous le saurons sans avoir besoin de politisation ou médiatisation du procès militaire. Mais en attendant, rétablissons les vérités, choisissons les mots justes et posons nous les bonnes questions: Pourquoi l’ONU et les médias cherchent ils à prendre position contre la seule démocratie de la Région? Assaillant18eme
Advertisements